Le racisme dans la police – Que peut faire la société civile ?

Malheureusement, la réalité est différente. Même les autorités censées contrôler le respect de la Loi fondamentale ne sont pas exemptes de racisme. Ce n’est qu’en 2012 que le tribunal administratif de Coblence a déclaré que le “profilage racial” était conforme à la loi. Le ” profilage racial “, également connu sous le nom de ” profilage ethnique “, décrit la pratique discriminatoire des policiers de contrôler les gens en raison de la couleur de leur peau. “Les agents de la police fédérale peuvent, en tout état de cause, inspecter les voyageurs sur les lignes de chemin de fer utilisées par des étrangers à des fins d’entrée non autorisée ou de violation de la loi sur le séjour, indépendamment de toute suspicion. Ils ne sont pas empêchés de choisir les personnes à approcher sur la base de leur apparence extérieure au cours des contrôles par sondage”, déclare le jugement.

Le racisme structurel : quotidien – et légal

Les juges ont ainsi déclaré légal le racisme structurel dont souffrent quotidiennement les gens. Cette décision a été précédée de la plainte d’un étudiant qui se sentait contrôlé par la police fédérale avec une fréquence supérieure à la moyenne. Avec le soutien financier de la Fondation Amadeu Antonio, l’association Büro zur Umsetzung von Gleichbehandlung e.V. accompagne la procédure de recours depuis l’année dernière. Il est important pour les personnes engagées de sensibiliser le public au problème quotidien – et de créer un public pour lui.

Cette année encore, l’association poursuit cet engagement et organise avec la fondation la conférence “Racisme structurel/institutionnel dans la police – Que peuvent faire les organisations de la société civile ? Malgré l’échec évident de l’action de l’État dans le contexte du NSU, le racisme structurel n’a jusqu’à présent guère retenu l’attention du public. Jusqu’à présent, ni les dirigeants politiques ni les institutions concernées n’ont attiré l’attention sur le problème : quelles mesures sont nécessaires pour reconnaître plus précisément cette pratique discutable et pour permettre une discussion étape par étape ?

Mise en réseau et contre-stratégies

Lors de la conférence, les résultats de l’enquête sur l’assassinat raciste de Stephen Lawrence d’Angleterre seront présentés et il sera débattu des mesures prises contre le racisme institutionnel dans les forces de police – et qui ont porté leurs fruits. La conférence s’adresse aux représentants d’organisations non gouvernementales et vise à développer des stratégies d’action pour l’Allemagne qui abordent le problème de manière efficace et durable à plusieurs niveaux. Car une lutte durable contre le racisme au sein et en dehors des organisations étatiques ne peut réussir que si la société civile va dans le même sens. La conférence est donc le prélude à une approche à long terme de mise en réseau et de professionnalisation que BUG e.V. et Amadeu Antonio Stiftung abordent conjointement.